• 3 ans

    3 ans

    Il y a trois ans se déroulait cette étrange journée hors du temps où je devenais maman. 

    Très loin de l'accouchement que j'avais imaginé, la naissance de notre crapaud de fils n'en fut pas moins merveilleuse. Je me rappelle ce petit être recroquevillé que la gynécologue m'a présenté au dessus du champ stérile, sa petite toux et son tout petit son de voix, sa position de yogi dans la couverture de survie où la pédiatre le maintenait, et puis surtout, sa petite joue rebondie et chaude contre la mienne, malgré les trois petites livres affichées sur le compteur de la balance.Je me rappelle l'émotion partagée avec son papa, sa main près de moi, son regard mouillé. Nous étions parents en ce grand jour !

    Hélas, quand je repense aujourd'hui à ce 13 août, je ne parviens pas à me dire que c'est le jour où j'ai enfin rencontré mon bébé. Non, ça restera toujours celui où on me l'a arraché, celui où on l'a emmené dans une petite boîte en verre, me laissant 48h dans une chambre aussi vide que mon ventre. J'ignorais même alors que les 4 semaines qui suivraient seraient les plus longues de mon existence, les plus fatigantes aussi. Je ne savais heureusement pas que le marathon médical durerait 4 mois, et c'était mieux comme ça.

    Aujourd'hui, je pense à vous, chères mamans de bébés prématurés ou hospitalisés. Mon cœur se serre un peu à l'idée qu'aujourd'hui, certaines d'entre vous sont dans cette situation : le ventre vide d'où un bébé est sorti trop tôt pour être placé en couveuse, avec des fils partout et des câlins reportés pour une durée indéterminée.

    Qu'on se le dise, on ne guérit jamais vraiment de ces moments, mais on en sort, je vous le promets.

    Aujourd'hui, mon crapaud de 1,530 kg pour 41,5 cm a bien grandi, et je pense que si j'avais su à quoi il ressemblerait trois ans plus tard, j'aurais été rassurée, j'aurais eu plus de force pour affronter tout cela, j'aurais eu moins peur et beaucoup plus confiance en moi, la maman que j'avais l'impression alors de ne pas être.

    Aujourd'hui, il mesure 99 cm, soit 5 de plus que la moyenne à son âge, il court, il saute, il fait de la trottinette et du vélo. Il fait des phrases avec sujet verbe et compléments, exclamations, interrogations et poing sur la table. Il rit beaucoup, à gorge déployée - faut dire que le gène familial du théâtre n'a apparemment pas sauté de génération - même entre deux vomitos quand il a la gastro, c'est dire ! Il a explosé le quota des câlins qu'il a manqués le premier mois, il se raconte des histoires, est fasciné par les éoliennes et les châteaux d'eau et me fait fondre quand il me demande "Maman, tu as passé une bonne journée au travail aujourd'hui?".

    A vous, les mamans de bébés prémas : tenez bon. Les premiers temps sont terriblement difficiles, la confiance en soi en prend un sacré coup, la comparaison avec les autres familles est souvent déchirante, mais je vous assure que vous êtes de vraies mamans. Longtemps j'ai cru que le lien avec mon enfant serait difficile à construire, je n'ai compris que trop tard qu'au contraire, il était terriblement fort et solide. 

    A toi, mon crapaud : ton caractère bien trempé et les ultra-sons que tu es capable d'émettre quand tu es en colère sont à la hauteur de l'entrée fracassante que tu as faite dans ce monde, nous n'en attendions pas moins ! Mais l'avantage, c'est qu'ils sont proportionnels aux kilos d'amour et de bonne humeur que tu déverses chaque jour dans notre vie, et ça, ça n'a pas de prix !

    « Le baptême du feu : mon premier 10 kmBe cool »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Août 2015 à 09:58
    Sandrine

    Un très joli article. Un très joyeux anniversaire à ton "grand" bout de chou :)

    2
    Jeudi 13 Août 2015 à 11:40

    Très bel article. 
    Déjà maintenant à 17 mois, j'ai du mal à croire qu'il ne faisait qu'un kilo à la naissance. 
    Parfois, il m'arrive même de trouver d'autre bébé petit. On s'empresse de rappeler que les miens étaient riquiqui.
    Maintenant j'ai de la chance il n'y a déjà presque plus rien qui ne puisse les différencier. 

    Bon anniversaire à ton "crapaud".

     

    3
    Jeudi 13 Août 2015 à 13:29

    <3 un bien joli article


    joyeux anniversaire à ton crapaud :-)

    4
    Jeudi 13 Août 2015 à 20:54
    Banoffee

    Joyeux anniversaire à lui et puis à vous, d'être devenus parents :)

    5
    Jeudi 13 Août 2015 à 22:26
    Claudia etc

    Merci pour ce bel article!! Maman d'un bébé préma qui aura bientôt 5 mois tu m'as réchauffé le coeur car c'est une épreuve difficile et aujourdh'hui ça reste c'est un traumatisme même si ma puce grandit très bien. On en sort pas indemne...Merci pour ce réconfort <3

    Et un bel anniversaire à ton loulou!!!

    6
    Vendredi 14 Août 2015 à 08:18

    Je vous remercie toutes les 5 !

    Je suis ravie d'avoir pu apporter un petit peu de réconfort à certaines <3

    7
    Lundi 17 Août 2015 à 21:09

    Joyeux anniversaire à ce petit (grand) battant !
    De grosses frayeurs mais aujourd'hui beaucoup de bonheur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :