• Ecole : les dommages collatéraux

    Ecole : les dommages collatéraux

    Trois semaines après la rentrée, nous découvrons doucement ce que j'appelle avec humour les "dommages collatéraux" de l'école. On se doutait bien qu'un rythme de 4 jours et demi d'école par semaine + cantine + TAP, ça aurait des conséquences sur notre grand loup. Évidemment, ça n'a pas manqué...

    Première chose : c'est très dur de le lever le matin, les jours d'école (oui car ce serait trop beau si on avait droit aux grasses mat' le week-end). Comme il n'a ni envie de se lever, ni envie d'aller à l'école, (il a le cafard au réveil et lâche encore quelques larmes quand son papa le dépose) tout est sujet à bataille : le petit déjeuner, l'habillage, le passage aux toilettes...

    Ensuite, je trouve que son comportement a changé. Il est plus agressif, presque insolent dans sa façon de s'adresser à nous quand quelque chose ne va pas. Je mets ça sur le compte de la concentration que nécessite une journée d'école et je me dis qu'une fois à la maison, il en a assez de s'être contenu toute la journée et donc il lâche les chevaux. Pas facile à gérer car il faut bien qu'il évacue la pression, mais je ne peux pas non plus tolérer de me faire crier dessus par un gamin de trois ans... L'autre soir, il m'énervait tellement à râler, à me tenir tête, à sauter partout, que je lui ai dit : mets ton manteau, on va courir dehors. Il ne comprenait pas trop. Je l'ai emmené à un espace vert près de la maison et on s'est défoulés : je l'ai fait courir, sauter, faire le lion... Pendant 10 minutes à peine, mais j'ai senti que ça lui faisait du bien. J'ai joué le jeu, moi aussi j'ai couru, j'ai sauté...ça m'a bien détendue aussi d'ailleurs. Et lui a adoré que maman fasse la fofolle avec lui ! Ensuite on est rentrés et je l'ai senti moins dans le conflit.

    Enfin, le plus problématique, je trouve, ce sont les repas. Le matin, ça va, on lutte un peu mais on arrive à lui faire avaler deux tartines et une tasse de lait. Le midi, c’est la cantine, il n'y a pas de collation entre deux. Au vu de ce qu'il me raconte, il n'y mange pas forcément grand chose... "Il y avait des carottes mais je n'en ai pas voulu...". Le goûter, il le prends vite fait dans la voiture pendant qu'on va chercher sa petite sœur chez la nounou. Reste le repas du soir. Sauf qu'une fois à table, il est tellement crevé qu'il ne veut pas manger. Nous avons droit à des "Beuuuuuurk, c'est dégoûtant", qu'il a sans doute entendus de la part de camarades de réfectoire... On a tenté de le priver de dessert, de le menacer d'aller se coucher s'il ne mangeait pas, sauf qu'il répond ravi "D'accord, je vais me coucher"...  Du coup, on lui autorise le yaourt même s'il n'a pas touché à son assiette, il a au moins ça dans le ventre les soirs où il n'a pas d'appétit.

    Toute la famille doit retrouver ses marques, maintenant, notamment pour laisser un peu de place à la petite sœur. Parce que forcément, on parle beaucoup de l'école (on veut savoir ce qu'il a fait de ses journées, normal). Puis les sautes d'humeurs du grand frère nous prennent beaucoup d'attention, et sans le vouloir, l'hirondelle en pâtit un peu, elle qui ne va pas à l'école et qui parle encore trop peu pour nous raconter ses journées.

    Bref, l'entrée à l'école met les enfants et les parents à rude épreuve, tout de même. On s'en doutait, mais maintenant on le vit.

    Du fait, on a pris une décision... En septembre prochain, l'Hirondelle aura 2 ans et 4 mois : même si elle est propre d'ici là, même si l'école accueille les 2 ans quand il y a de la place, nous ne la scolariserons pas, nous attendrons l'année de ses 3 ans. Au-delà de la question des apprentissages, l'école est un gros chamboulement : séparation, autonomie, fatigue... Nous ne sommes pas prêts à la propulser dans ce nouveau rythme alors qu'elle sera encore si petite...

    « J'ai appris à trébucherYoupi, c'est mercredi ! #6 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Septembre 2015 à 17:56
    MissBrownie

    Courage kiss

    Quand Chichi est entré en maternelle à 2 ans 1/2, il est également devenu très agressif et insolent avec moi (surtout avec moi). Au bout de sa 3ème rentrée, je trouve qu'il devient plus cool. Je sens qu'il a trouvé ses marques dans l'école mais il lui a fallu du temps.

    Pour le reste je retrouve le comportement de mon T-Biscuit quand il était en maternelle, lui qui avait également de très longues journées.

    Pas facile ... puis surtout, on finit toujours par culpabiliser frown

     

    2
    Mardi 22 Septembre 2015 à 20:54

    L'école est un gros chamboulement, la mienne n'y va quasiment jamais l'après-midi et d'ailleurs, elle ne veut pas du tout y aller, et c'est difficile, j'ai envie de reprendre le travail, mais j'imagine pas le bazar si elle y va toute la journée et à la cantine et aux TAP... Par contre, ici c'est le contraire, elle a repris de l'appétit : Le matin, elle mange peu, le midi elle dévore, le goûter, elle mange peu et le soir elle dévore encore, au final, il n'y a qu'au goûter qu'elle mange moins qu'avant, mais vu qu'elle mange bien à midi et le soir, moi ça va !

    3
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 14:56

    @ Missbrownie: J'espère que sa s'arrangera un peu avant sa 3ème rentrée quand même ;)

    @ Yeude : Si j'avais le choix, je m'arrangerais pour qu'il n'aille à l'école que le matin aussi. Hélas, on ne peut pas faire autrement, et l'emploi du temps est chronométré à la minute, lui permettant quand même d'échapper à la garderie. Hereusement que je suis fonctionnaire et que mes horaires sont quand même cool (8h-16h15). Je n'imagine même pas si je bossais dans un commerce qui ferme à 19 ou 20 h !

    4
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 15:09

    c'est vrai que c'est un gros morceau l'école! Quand j'étais enceinte et que Tisane était encore chez sa nounou, je me disais que la deuxième irait à l'école en janvier après ses 2 ans (soit à 2 ans et 4 mois). Je suis vite revenue là-dessus! Finalement, entrer à 3 ans, c'est trèèèèès bien! c'est vrai que ça leur fait un rythme de fou à nos loulous!!!

    5
    Maman Fatiguée
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 21:30
    Je comprends tout à fait ce que tu dis. Ici on est exactement dans le même cas.
    Petit Chou nous dis qu'il a mal au ventre le matin pour ne pas aller à l'école, il pleure quand on le laisse à l'école et quand il est à la maison il nous réponds et nous provoque.
    Je garde de côté ton idée de le faire courir dehors pendant un moment !
    6
    Lundi 28 Septembre 2015 à 08:38

    @ La vie en Tisanie : avant de l'avoir vécu, on ne sait pas ce que c'est en fait ! Un vrai tsunami pour la famille, l'école !

    @ Maman fatiguée : Bon courage chez toi ! Si tu as des astuces, je prends ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :