• Enjoy the silence

     

    Il y a des périodes où l'on préfère se recentrer sur l'essentiel, serrer fort ceux qu'on aime dans ses bras et se lover dans le cou d'un être chéri en attendant que les jours passent. Des périodes où l'actualité est si horrifiante qu'on ne trouve plus de nécessité dans les futilités.

    Je n'aimais pas novembre. Je l'aime encore moins depuis que des terroristes ont fauché Mathias, Nohemi, Jean-Jacques, Madeleine, Juan et 125 autres personnes qui auraient pu être vous ou moi. Je l'aime encore moins depuis que des barbares ont proféré des actes odieux en ce mois sans lumière, froid, pluvieux, pour pousser un peu plus notre pays vers le gouffre de l'obscurantisme. Novembre. Novembre, ce mois triste où chaque année des familles enterrent leurs aînés. Fin d'automne si morne... Novembre où chaque année mon cœur porte le deuil.

    Un mois s'est écoulé sans que je ne parvienne à poser des mots ici. Je ne trouvais plus de sens dans cet espace nourri de choses si vaines au regard de l'actualité. Je n'avais qu'un lourd silence qui résonnait en moi. 

    Aujourd'hui j'allume l'ordinateur : je sais que rien n'est vraiment comme avant. Le réveil est douloureux. Pourtant j'ai de nouveau envie d'ouvrir une fenêtre sur le monde.

    Je reviens ici un 6 décembre, date symbolique s'il en est puisqu'en cette Saint-Nicolas nous fêtons les enfants, nos enfants, qui feront le monde de demain. En ce 6 décembre aussi, nous votons. Nous votons pour nos régions, j'ai en tout cas voté pour la mienne aujourd'hui avec la conviction que l'arme utile en ce jour n'était pas le silence mais une voix à faire entendre contre une politique extrémiste dont je ne veux en aucun cas.

    Il y a en cette fin 2015 mille raisons d'avoir peur, et mille raisons encore de la nourrir. Malgré tout, décembre est là, avec son lot de gadgets commerciaux, certes, mais avec son esprit de Noël, que certains tentent de faire perdurer. Faire plaisir, passer du temps avec nos proches, être solidaires, pardonner, tolérer...autant de valeurs qui peuvent nous aider à sauter le pas vers 2016 avec un petit brin d'optimisme !

    « Le pudding du mercredi { Les goûters maison }Le non salutaire »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Décembre 2015 à 12:31
    Zelda

    Comme toi j'ai eu beaucoup mal à revenir vers le blog, mais c'est vrai qu'il est bon d'essayer de revenir un peu vers la joie, après toute cette tristesse que l'on a tous ressentie. Noël est bientôt là, et même si j'ai moins l'envie, je sens aussi que ça fait du bien un peu de légèreté ! 

    Bises

    2
    Mardi 8 Décembre 2015 à 10:14
    Julia

    La vie continue... 

    Il faut en profiter pour soi, mais aussi pour ses proches. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :