• Et de trente et une !

    Voilà ma trente-et-unième semaine d'aménorrhée qui s'achève, autant vous dire que je n'ai pas vu passer le mois qui vient de s'écouler !

    Et de trente et une ! Et de trente et une !  Et de trente et une !

    Je suis très très bien suivie sur le plan médical, et je ne m'en plains pas, mais c'est vrai que j'ai parfois l'impression que la maternité est ma deuxième maison !

    Côté grossesse, la fatigue physique est bien là, dernier trimestre oblige, mais ma petite Demoiselle se porte bien, elle est déjà plus dodue que l'était son frère à la naissance, puisqu'elle est estimée à 1,600 kg alors que little J est né à 35 SA en pesant 1.530 kg ! C'est une sensation étrange que de très bien s'imaginer quel est son gabarit, comment elle se logerait dans nos bras. Mais stop, il faut qu'elle reste bien au chaud encore 6 semaines au minimum !!!

    A ce jour, si le risque de retard de croissance ne semble pas être une menace, je sais que je ne suis pas à l'abri d'une nouvelle prééclampsie, d'où un suivi de très près.

    Ma "voie d'accouchement" reste encore un grand mystère également. Je suis un cas "limite" pour tenter un AVAC (accouchement vaginal après césarienne) puisqu'il y a tout pile un an entre ma première césarienne et le début de ma grossesse suivante. Autrement dit, j'ai appris cette semaine que mon cas allait être discuté par toute l'équipe des obstétriciens, sachant qu'il y aurait très certainement débat entre les pro-voie basse et les partisans d'une plus grande sécurité en programmant une césarienne... C'est un peu troublant car j'ai presque l'impression d'être dépossédée d'une décision qui pourtant me concerne directement.

    Entendons-nous bien : si je ne vais pas à terme, si je fais une nouvelle prééclampsie ou si je suis confrontée à une quelconque complication, je n'aurai pas le choix, ce sera césarienne, et j'y suis préparée. Nos deux vies sauves sont la priorité. Mais si je vais à terme et que le petite se porte bien, j'avoue que je serais très frustrée que la décision des gynécos soit pro-césarienne "par précaution".

    Affaire à suivre, je sais de quoi je vais parler lors de mes prochaines consultations, en tout cas.... !

    Côté préparatifs, ayant accouché à 35 semaines la première fois, je m'y suis prise assez tôt au cas où... A ce jour, la valise est quasiment bouclée, pour ne pas être prise au dépourvu si je devais être hospitalisée avant l'heure.

    Cette épée de Damoclès liée à mes antécédents me donne l'impression d'être en toute fin de grossesse alors que finalement il me reste peut-être plus de deux mois à tirer ! Mais avec un hôpital de jour tous les 15 jours depuis le mois dernier, et un monitoring par semaine à partir de mi-mars, le temps risque de passer assez vite.

    « Apprivoiser les gestes et l'espace - Graphisme # 2Bertille bidouille pour Marius & Lily ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Mars 2014 à 10:23

    Je suis heureuse que tout se passe bien pour cette deuxième grossesse! C'est super! Mais oui, il faut rester prudente, tu as raison de t'y préparer. Tu as déjà lavé et plié tout le linge de bébé??? :)))) Trop mignon!

    Ton ventre me laisse rêveuse... 31 SA, est-ce que j'y arriverai un jour!!!

    Des bisous

     

    2
    Mardi 11 Mars 2014 à 22:18

    Eh oui, j'ai commencé les lessives ! Vivement que je rachète un sèche-linge, j'avais oublié comme c'était barbant d'étendre des habits si minuscules !!! 

     

    Mais oui, tu y arriveras un jour, à 31 SA et même plus! Ne t'en fais pas, les grossesses s'avèrent très différentes les unes des autres, et tu seras aussi, je suppose, très surveillée le moment venu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :