• La pression sociale

    Ou cette maternité dont on ne parle pas à la télé.

    Aujourd'hui, chaque femme enceinte ou jeune mère qui se renseigne un peu sait comment se passe une grossesse, comment se passe un accouchement, comment on s'occupe d'un bébé. Chaque femme a entendu parler des échographies, de la péridurale, de l'épisiotomie, du baby blues, le la césarienne (quoique), de l'accouchement à domicile, de l'allaitement, de la rééducation périnéale. Les médias abordent tous ces sujets en long, en large et en travers. Merci Baby Boom, merci NRJ 12, merci Les Maternelles. Les plus curieuses auront même quelques infos sur la sexualité pendant la grossesse, le chant et le yoga prénatal, l'IMG, la prématurité, et tout le bazar.

    Pourtant, il y a une facette de la maternité dont on parle assez peu, je trouve : la pression sociale subie par les jeunes mamans sur leurs choix de vie et d'éducation. Peut-être parce qu'en la matière, il n'y a pas de véritable science, pas d'enjeu médical, pas de recette miracle.

    Seulement, je pense que nous sommes nombreuses à être victime de cette pression, qui vient souvent de notre cercle proche : parents, grands-parents, frères et soeurs ayant déjà des enfants, amies mères de familles. Mais qui vient aussi des médias, des blogs et forums remplis de témoignages de pseudo mères parfaites.

    Ma propre expérience, mais aussi celle de personnes "in real life" et de blogueuses dont je suis assez proche, m'ont donné envie de dire un gros MERDE à tous ces gens qui s'empressent de dire ce qu'il ne faut surtout pas faire aux jeunes parents, qui mettent en route l'alarme *"ATTENTION FUTUR BEBE CAPRICIEUX"* dès qu'une maman est un peu fusionnelle avec son bébé, etc. Si l'arrivée d'un enfant est déjà un chamboulement énorme pour un couple de jeunes parents, je ne pense pas qu'il soit utile de mettre une pression supplémentaire sur leur épaules.

    Voilà un sujet sur lequel je peux être très bavarde car ces attitudes me mettent hors de moi...

    La pression sociale 

    Avant toute chose, mettons les points sur les i :

    1. La mère parfaite n'existe pas, ça se saurait, quand même.

    2. Les gens qui ramènent leur science et qui critiquent vos moindres faits et gestes sont les mêmes qui haïssaient la belle-mère ayant eu cette même attitude trente ans plus tôt.

    3. Regardez les enfants de ces conseillers en éducation du dimanche et demandez-vous si ce sont des petits angelots. (Eh oui, ces gens oublient souvent que leurs propres mioches piquent des crises dans les supermarchés).

     

    4. On ne peut rien y faire, les vieux vous diront toujours que c'était mieux avant, que "de leur temps", ça ne se passait pas comme ça.

    5. Que les plus malins se mettent à votre place et nous verrons bien s'ils s'en tiendront à leurs bons principes.

     

    Combien de jeunes mamans se trouvent complètement déstabilisées face aux dizaines de conseils à la noix parfois contradictoires qu'on leur donne ? Combien se sentent archi nulles de ne pas réussir à allaiter, de ne pas réussir à laisser pleurer leur bébé, de ne pas le faire dormir dans sa chambre, et j'en passe ?

     

    Mesdames, avant toute chose, écoutez-vous vous-mêmes, et faites ce qui vous semble bien, à vous, et non ce que vous dit la voisine. A partir du moment où vous ne mettez pas la vie de votre bébé en danger et que vous aimez votre enfant, vous ne pouvez pas "mal faire". Du moins, personne en ce monde ne saurait dire ce qui serait mieux, car il ne s'agit pas d'une science régie par des calculs, et personne ne connaît mieux votre enfant que vous-mêmes.

    Le tout, s'est d'assumer ce qu'on fait. Car rien n'est plus facile que de s'en prendre à une maman dont on devine qu'elle est un peu perdue voire dépassée. Vous endormez votre enfant sur vous ? Asusmez ! C'est la meilleure façon que vous ayez trouvée, c'est vous qui vous y collez tous les jours, c'est à vous de juger si c'est une bonne chose ou non. Et si vous manquez de confiance en vous, regardez votre enfant: il va bien, il est serein ? Alors où est le problème ?

    On fait avant tout ce qu'on peut, en fonction de la situation. La seule chose essentielle dont votre enfant a besoin, c'est de votre amour. Le reste, au fond...

    Quant à la crainte de faire des choses qui pourraient avoir des répercussions terribles pour l'avenir, ne la laissez pas vous envahir. Le caractère d'un enfant ne se détermine sûrement pas dans les deux premiers mois de la vie. Rien n'est jamais acquis pour toujours, que ce soit le positif ou le négatif.

    Et c'est cela, au fond, qui est merveilleux dans la vie de parent : les choses ne sont pas gravées à tout jamais dans la pierre, tout est à construire au fil du temps, vos enfants apprendront en grandissant, et surtout, vous aussi, vous apprendrez de vos enfants !

     

    PS : et pour celles qui sont avides de lectures intelligentes et constructives sur le sujet de la maternité, je vous invite à piocher chez Isabelle Filliozat, dont les propos sont loin d'être insensés.

    « CristinaImages d'Epinal »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Août 2013 à 15:12
    Je crois que pour le moment, c'est ce que je trouve le plus dur : suivre son avis, son instinct, se faire confiance face aux conseils/directives des autres. Mais c'est pas fqcile tout les jours. C'est le premier, on se dit que les autres doivent mieux savoir. Et en fin de compte, c'est après avoir suivi les fameux conseils que l'on se rend compte que non, ce qui est bien pour vous, ne l'est pas pour nous.
    2
    Dimanche 25 Août 2013 à 17:38

    Ah la pression des proches, je ne connais que trop bien... Certains de mes proches me tapent sur le système avec l'allaitement, parce qu'elle a plus d'un an c'est plus un âge pour téter et si je ne la sevre pas très vite, elle tétera jusqu'à ses 18 ans ! Parfois ils n'ont pas tord, mais la plupart du temps, on reçoit vraiment des conseils plus que discutables, la palme revient à ceux qui n'ont pas de gosses.

    3
    Dimanche 25 Août 2013 à 18:13

    C'est rigolo, vous êtes deux à m'avoir dit (toi yeude et quelqu'un sur hellocoton) que les pires conseils venaient de ceux qui n'avaient pas d'enfants : ça n'a pas été le cas dans mon entourage, j'ai au moins eu cette chance !

    4
    Dimanche 25 Août 2013 à 21:24

    ah ben ça je suis d'accord aussi! les pires sont ceux qui n'en ont pas...les autres ma foi....ils doivent bien avoir conscience que c'est dur pour tout le monde!

    5
    Dimanche 25 Août 2013 à 21:25

    ah j'oubliais: oui, Filliozat est une très saine lecture!!!

    6
    Lundi 26 Août 2013 à 13:37
    Skyforged

    Ah, J'AIME cet article, et je le RE-AIME, même.
    J'ai personnellement appris à me détacher des remarques désagréables. Autant j'ai pris la mouche aux premiers "ton enfant a le dessus sur toi" du temps ou j'étais primipare, autant aujourd'hui, quand on me demande "jusqu'à quel âge je compte porter [mon petit dernier] en écharpe", je réponds "jusqu'à 35 ans", et avec le sourire.

    J'ai confiance dans les choix que j'ai fait, c'est pour ça que je les ai fait.

    Et Isabelle Filliozat, c'est mon idole :p

    7
    Lundi 26 Août 2013 à 13:46

    @ La vie en Tisanie : moi, les piques me sont venues de gens proches, un peu plus âgés, et ayant des enfants...

    @ Skyforged : ô, merci pour ce commentaire plein d'enthousiasme ! Pas mal la réponse concernant le portage ! ;)

    Je vois que Filliozat a beaucoup de fan parmi les mamans blogueuses ;) C'est justifié, ses bouquins sont tellement instructifs et surtout sensés !

    8
    Lundi 26 Août 2013 à 14:46

    Excellent article, je suis tout à fait d'accord avec toi et pour cause, j'ai deux enfants et j'ai eu la pression pour enormément de choses, je me suis sentie opressée pendant de nombreux mois...  Et maintenant ca vatous doucement car j'ai dis merde.

    Entre l'allaitement, les conseils sur le lait de vache ou ta beau dire que ton enfant n'est pas un veau et on te sort "oui mais j'ai nourrie mes enfants au lait de vache et ils n'en sont pas mort..." pff

    Puis la vaccination, les caprices, pas les prendres dans les bras.  On subit une pression énorme alors que les temps on changé, et je pense qu'on est justement au milieu, on est de toutes nouvelles maman et on doit subir des générations dernières nous avec des idées toutes faites.  Bref, bravo pour cette article il m'a beaucoup plu.

     

    http://monbeautyjournal.blogspot.be

     

    9
    Lundi 26 Août 2013 à 14:52

    Mon plus vieux à 6 ans et mon plus jeune 2 ans et je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dit !!! Au premier c'est destabilisant mais j'ai tenue et prouvée que je n'avais pas forcément tord (ma mère a un peu bloqué sur les chaussons souples pour les premiers pas, question de génération). Pour le 2è personnes ne m'a embêté et beaucoup m'ont approuvée. La question du "jusqu'à quel âge" c'est posé pour l'allaitement dans ma belle famille, j'ai eu le même type de réponse que Skyforged ... ça calme :)

    10
    riri hanna
    Lundi 26 Août 2013 à 16:58

    Super ! :D génial ! c'est totalement vrai ce que tu dis ! les médias sont bons à raconter ce qu'ils veulent et oublient souvent la réalité "the real life" comme tu dit. Moi je ne suis pas encore maman mais je sais que les gens se premettent de juger dès qu'ils le peuvent.... et toute les intentions sont bonnes...... Je sais que l'on m'a déjà dit :" plus tard tu ne feras pas ça se n'est pas bien pour le bébé; ça ne sert à rien ect, ect.....". Enfin c'est vrai que c'est chiant quoi ! il faut arrêter de faire chier les mamans comme ça, elles se posent déjà assez de questions. D'autant plus, nous avons bien le droit à la liberté d'expression non ! .

    J'avoue que j'aurais aimer écrire cette article si j'avais eu l'idée avant toi alors bravo ! :) c'est vraiment bien.

    Et pour les emmerdeurs et bien on s'en fout ! ^^ ils peuvent toujours parler ! ^^ .

    Bises 

    riri

    11
    Lundi 26 Août 2013 à 21:53
    La maman chat

    Génial ton billet. Ça rassure. Et mêmesi je pense exactement la même fhose, ça fait du bien de le lire. merci.

    12
    Mardi 27 Août 2013 à 06:56
    fleurdementhe
    ca me fait du bien ce que tu dis !!! cette presion existe deja memebdans l'idée de faire un bébé. je n'arrête pas de repousser l'idée en pensant au pire du jugement des autres, si je serai capable d'être une bonne mere (=ne subirait pas trop de pression de la part de ma mère. ..) je rends compte que c'est vraiment l'idée de cette pression qui occupe mon esprit et ça grâce à ton billet ;) merci
    13
    Mardi 27 Août 2013 à 08:16
    AlexBelle&Cultiv

    Bébé n'est pas encore né que déjà j'entends des choses. Pourtant comme tu dis, les enfants de ces personnes ne sont pas des modèles alors, disons que je n'écoute que d'une oreille, pour faire plaisir. De tout façon avec le papa on sait qu'on fera des erreurs, mais au moins on l'aimera et on essaira d'être de bons parents, ça me semble être déjà un bon début ;)

    14
    Mardi 27 Août 2013 à 08:48

    Je vois que beaucoup de mamans ou futures mamans se retrouvent dans ce post !

    15
    Mardi 27 Août 2013 à 10:10
    Corinne (CCafé)

    Je suis de celles qui disent MERDE à ces conseillers (conseillères surtout) à la noix ! Celles qui prétendent savoir tout de ton bébé alors qu'elles ne le voient qu'une ou deux fois par an, celles qui prétendent détenir la recette miracle pour être de bons parents et de faire de bons enfants !! Bravo pour ton article !

    16
    clairekhk
    Mardi 27 Août 2013 à 11:16

    C'est dingue ça! Jamais je ne me permettrais d'émettre un jugement sur la façon dont les autres élèvent leurs enfants! Même si on peut toujours penser des choses, on les garde pour soi, chacun élève son enfant comme il veut... Je n'en ai pas encore, alors je n'ai jamais subi cette pression, et c'est vrai que des fois je trouve que des enfants sont mal élevés mais dans tous les cas ce n'est pas à moi d'en juger et encore moins de dire aux parents comment faire. Je trouve hallucinant que des gens le fasse (et visiblement ce n'est pas quelques personnes par-ci par-là...) Bon courage les filles ne vous laissez pas faire!

    17
    Mardi 27 Août 2013 à 11:48

    Merci pour cet article qui nous rassure, nous, future jeune maman pour la première fois... effectivement, chacun y va déjà de son petit grain de sel alors que bébé n'est pas encore là ! Cela promet pour la suite des évènements...mais tout comme toi, je ne suis pas du genre à me laisser faire et repousserai les "attaques" de ceux et celles qui se croient mieux placés que moi pour éduquer mon enfant ;-)

    Bises

    http://celine-daily.blogspot.fr

    18
    Mardi 27 Août 2013 à 15:21
    Saphaëlle

    Aaaah J'aime, j'aime, J'AIME ♥

    19
    Dimanche 30 Mars 2014 à 15:58

    Et je tombe là dessus 7 mois plus tard ♥
    Tes mots m'avaient fait bcp de bien à l'époque, ton soutien par mail ! Les larmes aux yeux ♥ Merci encore !

    20
    Dimanche 30 Mars 2014 à 16:04

    @ Hachi-nyu : Mieux vaut tard que jamais ;) contente d'avoir pu t'aider un petit peu à l'époque !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :