• Le point sur les repas - Montessori # 3

    Un peu plus de quatre mois se sont écoulés depuis cet article où j'évoquais la façon dont nous tentions d'apprendre à Little J à manger seul, plus ou moins dans l'esprit Montessori.

    A l'époque, nous lui proposions son repas sur une petite table à sa hauteur, dans le respect du principe de Montessori de faire évoluer l'enfant dans un univers qui lui soit adapté (petite table, petite vaisselle, éléments à sa hauteur...).

    Le point sur les repas - Montessori # 3

    Aujourd'hui, alors que Little J fête ses 19 mois, pas mal de choses ont évolué, au gré de nos tâtonnements et de l'évolution de notre fils.

    Il y a peut-être deux mois de cela, les repas tournaient vite à la crise : une maman fatiguée, un Little J refusant toute aide et n'acceptant plus les repas de bébés du commerce (ce qu'on a d'abord pris pour un refus de manger, avant de s'apercevoir que les repas de mamans passaient tout seuls...), des repas du soir demandant trop de concentration et de précision dans les gestes pour un bébé fatigué...bref, tout cela devenait explosif.

    Parmi les ajustements, il y a d'abord eu le retour au biberon de lait + soupe ou céréales le soir, et à une heure plus avancée. Face à un bébé qui ne mangeait pas grand chose le soir à table car trop fatigué et à qui nous finissions par donner un biberon pour qu'il n'aille pas dormir le ventre vide, nous avons en quelque sorte fait "marche-arrière". Le repas du soir a lieu pour lui entre 18h30 et 19h, le bain passe désormais en deuxième position dans l'organisation, et si vraiment il est "en forme", nous l'asseyons à notre table si ce jour-là nous mangeons assez tôt, et il picore un peu dans nos assiettes"en rab" !

    Les vrais repas à table sont donc désormais réservés au midi. Il mange en même temps que les autres enfants, à la grande table de cuisine, chez la nounou en semaine, et le week-end, il mange désormais à notre table la plupart du temps. Eh oui, il a regagné sa chaise haute (enfin, un rehausseur) car à sa petite table, il se levait sans cesse, trop tenté par les jouets alentours, puisque la dite table est aussi celle ou il joue, finalement... (une double fonction pour cette table qui brouillait un peu les pistes au final...). Une chose est sûre, il adore manger en même temps que nous, il se sent grand, et est adorable à table.

    Autre ajustement : la vaisselle et les "accessoires". Les seules cuillères avec lesquelles nous le faisons manger sont celles que vous voyez sur la photo. Une toute petite cuillère à café à manche rond, qui tient à la fois bien dans sa petite main et qu'il met bien en bouche. Bizarrement, il se débrouillait beaucoup moins bien avec les cuillères dites de bébé ou d'apprentissage...comme quoi. Le bavoir de récupération nous sauve bien la mise aussi, ça évite les douze mille lessives de bavoirs et de pantalons (car oui, ça tombe toujours entre le bavoir et la table sinon...).  little J récupère aujourd'hui seul ce qui tombe dans le bavoir, ça nous fait rire : avec lui, rien de ce qui se mange ne se perd, même les vieilles miettes sous le canapé...hmhmm.

    Enfin, les repas en eux-mêmes ont évolué : il mange à peu près comme nous en général (le sel et les sauces en moins), ce qui donne des repas moins liquides que les plats pour bébés et qui tiennent mieux dans la cuillère. Avec ses 15 dents (il les fait 3 par 3, ça va plus vite !), pas de souci pour mâcher... Et papa et maman s'efforcent ainsi de manger plus équilibré, au moins les samedi et dimanche midis !

    Pour qu'il puisse vraiment manger seul, il a fallu repenser les choix des desserts aussi : exit les yaourts ou compotes hyper liquides, qui fatalement n'arrivent pas jusqu'à la bouche mais tombent dans le bavoir. Côté yaourts, on privilégie ceux qui ont un peu de tenue (les yaourts nature classiques sont très bien pour cela) ou encore les mousses par rapport aux petits suisses classiques. Quant aux compotes, on bénit chaque jour celui qui a inventé les gourdes !

    Aujourd'hui, je suis plutôt contente de nous tous : notre enfant progresse, il gagne en autonomie et donc en confiance en lui, quant à nous les parents, nous crions désormais peu (ce n'était pas gagné d'avance) pendant les repas et sommes dans une démarche positive, nous lui posons des limites tout en le félicitant beaucoup pour ses progrès. Et au fond, qu'importe que ce soit du Montessori ou pas.

     

    « Bertille bidouille pour Marius & Lily !DIY : un lit de presque grand pour presque rien ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Mars 2014 à 17:31

    Merci pour cet article, c'est exactement ce dont je voulais te parler et tu m'as déjà donné toutes les réponses!

    Super 15 dents!!! :D

    Des bisous

    2
    Jeudi 13 Mars 2014 à 21:53

    comme tu l'avais dit dans un précédent article, Montessori peut avoir ses limites! le principal étant de s'adapter à notre enfant. Le principe de la petite table, je ne l'ai jamais trouvé top: je privilégie les repas en famille, tellement plus sympas pour les enfants (mais fatigants pour les grands ;))

    3
    Vendredi 14 Mars 2014 à 10:30

    Merci les filles ! C'est toujours intéressant d'échanger sur ce genre de sujets quand on a des enfants à peu près du même âge :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :