• Mes petits trucs en plus pour un séjour serein à la maternité

    Je ne sais pas vous, mais moi j'adore quand, entre copines, on partage des petites astuces pour améliorer le quotidien !

    Je repense à ma copine et ex-collègue K. qui gardait les pelures de mandarine sur son bureau en début de grossesse pour leur odeur qui l'aidait à combattre ses nausées. Ou encore à l'astuce de ma sœur d'utiliser de la colle à bas de contention pour tenir une robe bustier sans qu'elle ne glisse...

     

    pieds bébé, séjour maternité

     

    Après 2 séjours à la maternité (certes très différents l'un de l'autre et dans deux hôpitaux différents), j'ai fait la liste des petits trucs tout bêtes - mais auxquels il fallait penser - qui ont amélioré mon quotidien de maman toute fraîche.

     

    La première partie concerne l'aspect matériel.

    Il s'agit des petits "trucs en plus" à ajouter dans votre valise de maternité et qui ne figurent pas sur la liste de votre gentille sage-femme.

    D'abord, je ne saurais que trop vous conseiller de prévoir des victuailles. Pas pour manger pendant l'accouchement, non non, c'est interdit. Mais pour tous les petits creux en journée, pour pallier les jeûnes imposés par la piètre qualité des repas d'hôpitaux aussi !

    Moi, c'était pour le matin surtout. A l'hôpital, les petits déjeuners sont servis vers 8h, voire 8h30. Or avec votre nouveau né, il y a de grandes chances que vous vous réveilliez pour une tétée ou un biberon vers 3 ou 4h et vers 6 ou 7H du matin. Alors me concernant, à 6h, la tuyauterie se mettait déjà en route et je crevais la dalle ! Dès le 2ème jour, j'avais, grâce à mon super chéri, de quoi me faire un pré-petit déj' dans le petit frigo de ma table de nuit.

    Ensuite, le truc très utile, c'est la boîte de 100 mouchoirs en papier, à laisser à proximité de votre lit. Parce que clairement, vous allez forcément pleurer pendant le séjour. Que ce soit par émotion, ou encore à cause du baby blues. Mais surtout, la boîte est beaucoup plus pratique que les paquets de mouchoirs. Quand, en pleine nuit, vous avez votre enfant dans les bras, et qu'il régurgite un peu de lait, ou quand vous voulez exprimer du lait de votre sein, hop, d'une main et en deux temps trois mouvements, vous attrapez un mouchoir et c'est réglé. C'est tout bête, mais vraiment pratique.

    Mes petits trucs en plus pour un séjour serein à la maternité

    Le produit de toilette qui m'a beaucoup aidée, moi, la maman aux deux césariennes, c'est le shampoing sec. Le truc qui te sauve un peu la mise alors que tu es alitée avec une sonde urinaire - top du glamour, bonjour -  et que tu dois subir la fameuse toilette au gant par l'aide-soignante. Pas de douche possible ? Pas grave, j'ai mon super shampoing sec, na !

    Côté toilette de bébé, premièrement, j'ai trouvé chez Zeeman des gants de toilettes hyper pratique pour laver votre miniature : ils sont cousus dans du tissu type langes en coton, et sont donc très fins, ce qui permet d'accéder aux petits plis de bébé tout en délicatesse. Je n'en ai pas revu en magasin depuis mais c'est assez facile à coudre soi-même en fait ! Deuxièmement, pour celles dont la maternité ne fournit pas les produits de toilette (ou celles qui veulent utiliser leurs propres produits), l'astuce pour ne pas trimballer le flacon pompe de 500 ml dans la valise est d'acheter des flacons de voyage en supermarché ou en bazar type foir'fouille pour 2 ou 3 euros, et que vous remplirez avec le liniment, le gel lavant, etc. La quantité d'un flacon est largement suffisante pour un séjour à la maternité, et vous pourrez ensuite les glisser dans le sac à langer pour toutes vos petites expéditions !

     

    La seconde partie de l'article concerne plutôt le rythme et le mode de vie pendant votre séjour.

    Me concernant, j'ai trouvé hyper important de limiter l'accès à la maternité aux très proches - les autres ont bien le temps de venir admirer votre merveille - et de contrôler les jours et heures de visites. Entre un éventuel allaitement à mettre en route, des suites de couches difficiles, un moral un peu fluctuant, et un bébé tout neuf à découvrir, c'est bien d'être aussi au calme. Pour ce faire, il est parfois bon d'attendre un peu avant d'annoncer une naissance survenue le samedi matin à 8h...

    Le plus dur, en tant que maman épuisée par une naissance avec les hormones en vrac, c'est de se retrouver seule le soir venu, alors que les couloirs deviennent calmes et que vous vous retrouvez en tête à tête avec votre nouveau né. J'ai pris le parti de me coucher assez tôt, vers 20 heures, les trois soirs de mon séjour. D'abord parce que clairement, fatiguée, je l'étais. Et puis on sait que la nuit va être hachée alors autant profiter du peu de sommeil qu'on peut emmagasiner ! C'est un bon moyen d'atténuer le blues du soir, qui est assez typique chez les mamans pendant le séjour. Moi j'allais me coucher, et j'oubliais un peu le tourbillon émotionnel qui me retournait les tripes.

    Mes petits trucs en plus pour un séjour serein à la maternité

    Le conseil qui va paraître un peu bête aussi, c'est d'oser pleurer devant le personnel. Les soignants ont l’habitude, il n'y a pas de honte à cela, et puis ça vous soulagera ! A l'occasion, une sage-femme passera un petit quart d'heure avec vous à papoter pour vous rassurer, et vous vous sentirez plus légère. Parce que croyez-moi, dire que tout va bien et craquer une fois rentrée à la maison, ce n'est pas franchement mieux, pour l'avoir vécu. Dites vous aussi que si vous passez l'une des journées à pleurer toutes les larmes de votre corps, c'est que peut-être se prépare votre montée de lait. Chez moi ça s'est vérifié à chaque fois : une bonne journée de déprime et de pleurs pour un rien, et le lendemain, je pouvais bosser pour lactel !

     

    Enfin, je terminerai en vous disant d'avoir confiance, surtout confiance en vous. Vous saurez faire. Il y aura des tâtonnements, mais votre enfant sera toujours bien dans vos bras. Et puis il n'y a pas de question bête, il n'y a pas d'inquiétude honteuse. Écoutez vous, écoutez votre enfant, parlez aux personnels soignants. Tout ira bien.

     

    « Les jouets ? C'est surfait !Le gâteau breton facile et tellement gourmand ! »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Mars 2015 à 11:51

    Merci de tes bons conseils ! Moi qui pensais être rodée avec une première césarienne, tu viens de me sauver la vie en me rappelant le shampoing sec, que j'ajoute direct dans ma liste de courses ( nouvelle césarienne programmée dans 10 jours). Je retiens aussi la boite de mouchoirs :)

    2
    Mardi 17 Mars 2015 à 09:59

    Je suis ravie si ça a pu t'être utile :)

    Plein de bonnes ondes pour cette seconde naissance !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :