• Mon premier mois de running assidu

    Mon premier mois de running assidu

    Qu'on se le dise, de tout temps, j'ai toujours été cataloguée comme la fille absolument PAS SPORTIVE.

    Assez discrète voire introvertie, je n'ai jamais été très à l'aise lors des cours de sport à l'école, j'étais plutôt l'intello, moi, les lunettes en moins. M'enfin, je m'en tirais toujours avec la moyenne en EPS, même en piscine où j'étais une buse sans nom... Sursaut d'enthousiasme en terminale ou j'ai fait du badminton en UNSS, je ne me souviens plus trop pourquoi, pour les garçons sûrement !

    Puis les années ont passé, et j'ai dû me remettre au sport (si tant est que je m'y sois mise un jour) en 2009, alors que je préparais l'épreuve de course du concours d'instit. C'était, au choix, course ou danse. Au vu de ma grâce digne d'un cachalot tétraplégique, j'ai "choisi" course. L'épreuve était particulière puisqu'il s'agissait d'un 1500m chronométré : du demi-fonds. Je me souviendrai toute ma vie avoir été hors barème au début de mes entraînements tellement j'étais lente. Il fallait faire moins de 8'14" pour avoir 10/20, c'était mon objectif, et il me paraissait insurmontable. Et puis j'ai lutté, j'ai couru dehors l'hiver, je me suis acheté de vraies baskets de courses, je me suis accrochée, j'ai beaucoup souffert, et j'ai fait la course en 7'59. J'étais juste trop fière de moi : 10/20, mission accomplie.

    Depuis 2009 et ce fichu concours, j'ai couru de temps en temps, mais sans me chronométrer, sans mesurer mes distances, juste pour dire de me bouger un peu. Bref, rien d'extraordinaire. Et puis la course était toujours liée dans mon esprit à cette année horrible de préparation de concours.

    Entre temps, il y a eu des grossesses, des césariennes, et les bébés qui vont avec. Autant dire que je n'avais pas franchement la motivation ni le temps - j'ai appris depuis que le temps, ça se trouve - d'aller courir.

    A l'automne 2014, j'ai eu envie de m'y mettre. J'ai téléchargé runtastic, j'ai couru plusieurs fois avec mes soeurs - qui, elles, sont sportives puisque diplômées de STAPS. Mais l'arrivée de l'hiver et la différence de niveau entre elles et moi ont eu raison de mon embryon de motivation.

    La vraie envie remonte donc au mois d'avril dernier. Le fait de voir de plus en plus de gens se mettre à la course, de voir que des proches ont réussi à faire des marathons et semi-marathons après 2 ou 3 ans de pratique amateur seulement, l'envie de reprendre possession de mon corps un peu ramollo aussi... Et puis le fameux besoin d'avoir du temps rien que pour moi, comme j'en parle dans mon article précédent.

    Depuis un mois donc, je cours. Je cours minimum une fois par semaine, le plus souvent deux fois.

    J'ai commencé par 2 ou 3 km, puis il y a une semaine, j'ai passé le cap des 5 km qui était symbolique pour moi. Et j'ai trouvé ça facile.

    Entre temps, je me suis plongée dans l'univers d'Anne & Dubndidu, blogueuse/runneuse qu'on ne présente plus. Son univers, le fait qu'elle était elle aussi une "non-sportive" autrefois et qu'elle soit aujourd'hui une runneuse confirmée, m'ont bien accrochée. J'ai découvert qu'il y avait une vraie communauté autour de son blog, sur facebook et instagram, que des challenges y étaient proposés régulièrement, et aussi qu'il n'y avait pas de jugement de valeur au sein de ce petit groupe de coureuses : peu importe le niveau, tu es la bienvenue dans la communauté.

    Alors j'ai mis mes complexes de côté. Je cours seule pour respecter mon rythme et éviter les comparaisons. Bye bye la "non-sportive", tout le monde peut s'y mettre, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. J'ai même acheté un short, moi qui ne suis d'habitude pas à l'aise avec mes jambes. Oui, je sais, c'est du détail qui tue !

    J'ai compris que me concernant, l'ennemi à battre était la monotonie. Alors je mets de la bonne musique dans mes oreilles et je me crée des parcours variés grâce à cet outil qui permet de préparer des itinéraires pédestres (en en connaissant la distance). Fixer un parcours est indispensable encore pour moi, ça me permet d'avoir un objectif précis.

    Voilà : un mois de course assidue. Je suis passée de sessions de 25 min (environ 3 km) à des sessions de plus de 30 minutes, avec un joli 6,75 km hier qui m'a procuré beaucoup de bien-être. Je commence à ressentir le plaisir de courir. Je progresse et ça me rend fière de moi. Quand une séance se termine, je réfléchis déjà à la suivante. Je me fiche d'être assez lente pour le moment, je vise surtout des distances de plus en plus grandes dans un premier temps, et je me rends compte que ce n'est pas si dur d'ajouter un kilomètre par ci par là !

    Objectif de juin : atteindre doucement les 10 km ! Allez, on y croit !!!

    « Le temps pour soi #3 : sport & moments en amoureuxEncore ses petits mots savoureux »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Mai 2015 à 08:31

    Continues tes efforts, ne lâches rien !


    Deltreylicious

    2
    Vendredi 22 Mai 2015 à 16:06
    Justine

    Roo c'est drôle, j'ai découvert cette blogueuse Anne&Dubndidu y a pas très longtemps... elle est motivante !


    Je cours aussi, un peu, depuis quelques semaines mais pas assez assidue... Je dépasse pas les 4 km ! Bises ma belle :)

    3
    Vendredi 22 Mai 2015 à 22:57
    Banoffee

    Bravo ! Je fais du sport et je sais que le plus dur, ce n'est pas tant de s'y mettre que de s'y tenir et d'être régulière :)
    Je ne cours pas mais je comprends tout à fait qu'on puisse apprécier.

    4
    Mardi 26 Mai 2015 à 15:18

    Merci les filles !

    @ Justine : j'en parlerai peut-être ici bientôt, mais tu sais que pendant longtemps, j'ai couru 3 km maximum. Et puis quand j'ai commencé à courir plus, je me suis rendu-compte que le "plaisir" de la course arrivait vers 4/5 km, quand mon corps commence (certainement) )à secréter des endorphines !

     

     

    5
    Mardi 26 Mai 2015 à 19:17

    10 km, tu vas y arriver facilement! 

    6
    Justine
    Lundi 15 Juin 2015 à 15:20

    Faut que je persévère VRAIMENT alors...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :