• Nos petits engagements du quotidien

    Comme beaucoup de personnes de ma génération, je pense, je suis assez sensible aux questions liées à l'environnement, à la gestion des déchets, et aux achats responsables. 

    Si nos parents ont grandi avec la société de consommation, nous avons pour notre part grandi avec la question de l'écologie. Aujourd'hui, c'est, je pense, une valeur centrale : on a tous conscience que l'Homme a vraiment dépassé les limites d'exploitation de la planète, qu'il la détruit à petit feu, et j'ai vraiment le sentiment qu'une nouvelle société est en train de se construire peu à peu. En témoignent la tendance Zéro déchets, l'explosion du nombre de personnes végétariennes et le développement d'initiatives éco-responsables et solidaires. On prend conscience aussi que côté nourriture et cosmétiques, cette société moderne a produit beaucoup de choses à la composition douteuse dont les effets commencent à se faire sentir sur les personnes d'un certain âge (cancers...) et les enfants (explosion du nombre de dérèglements hormonaux par exemple).

    Bref, à notre petite échelle, on essaie d'agir un peu aussi, même si c'est loin d'être parfait. Voici quelques unes de nos petites actions, peut-être que ça donnera des idées à certains, je suis d'ailleurs à l'écoute de vos idées à vous !

     

    Nos petits engagements du quotidien

    • Acheter autrement

    Ces dernières années, nous avons amorcé un petit virage côté consommation. Pas de révolution, car en travaillant tous les deux, on est quand même bien contents que Leclerc Drive (& co) existe, soyons francs !

    Mais régulièrement, nous commandons quelques provisions (essentiellement des légumes et de la crèmerie) via La Ruche qui dit oui. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une espèce de Drive fermier, dont les fournisseurs sont des producteurs de votre région. Ainsi, on achète local, et de saison.

    Il nous arrive aussi de faire quelques courses au supermarché bio, toujours pour les produits frais et les légumes, essentiellement. Pendant les vacances, j'aime bien faire quelques courses sur le marché, mais j'avoue que c'est un peu plus flou pour moi quant au bio / pas bio et quant à la provenance des produits.

     En ce qui concerne les autres achats, pour ce qui est des meubles, des jouets, des livres, on cherche toujours à voir si on peut trouver ce qu'on souhaite d'occasion (le bon coin, emmaüs, les vide greniers...). Ce n'est certes pas toujours possible mais on n'a aucun problème avec le fait d'acheter quelque chose de seconde main. Quant aux vêtements, bijoux, accessoires, j'essaie ponctuellement de soutenir des petites initiatives françaises, en achetant du fait main, comme sur A little Market, ou en soutenant des petites entreprises, comme La P'tite Manufacture (vêtements pour bébé, bio & made in France). Mais sur ce point, je sais que j'aurais beaucoup d'efforts à faire, car avec nos budgets pas foufous, on privilégie le pas trop cher, c'est vrai, et du coup, c'est souvent fabriqué loin...

     

    • Manger autrement, et moins gâcher

     Ici, avant même de faire à manger, on fait surtout des menus : ça évite d'acheter n'importe quoi en n'importe quelle quantité quand on fait les courses, et on dépense même un peu moins comme cela. 

    Nous avons pris l'habitude de manger beaucoup moins de viande, déjà parce que la viande a un sacré coût, et puis aussi parce qu'on sait désormais que trop en manger n'est pas bon pour la santé. Alors en revanche, pas question de devenir végétariens : un petit carpaccio ou un steak tartare, on s'en régale de temps en temps ! Du fait, on essaie d'acheter une viande de meilleure qualité, et si possible, provenant de filières locales.

    Comme je le disais plus haut, on essaie d'acheter des légumes, des fruits, des œufs, du lait, de meilleure qualité.

    A part cela, nos habitudes alimentaires n'ont pas trop changé, parce qu'avec les journées de boulot, on se satisfait certains soirs de plats surgelés préparés, ça ne sert à rien de se mentir. On n'a pas toujours la motivation de cuisiner. Moi surtout, il me faut du rapide, je n'adore pas cuisiner... On a une bonne marge de progrès de ce côté.

    Le point sur lequel on essaie de faire plus attention, c'est le gâchis. Faire des menus a bien aidé à réduire la quantité de nourriture qui part à la poubelle. On laisse d'ailleurs toujours un ou deux repas "vides" sur notre petit papier, en se disant que tel soir on cuisinera quelque chose avec les restes par exemple. 

    Voici quelques idées de repas que vous pouvez cuisiner pour éviter de gâcher quelques provision :

    - une quiche : il vous reste un demi poivron, une tomate, et une courgette, c'est trop peu pour faire un accompagnement ? Hop, on a toujours un fond de tarte au frigo et des lardons ici, pour une petite quiche maison facile à faire et toujours sympa à partager.

    - un pudding, ou "pain de chien" comme on dit dans le nord : 200g de pain sec (plutôt que de le donner aux canards...), 1/2 litre de lait, 3 oeufs, 80g de sucre, un pu de cannelle pour ceux qui aiment, et pourquoi pas des raisins secs ou des fruits confits. On écrase tout à la fourchette, on place dans un moule, au four à 200° pendant 30 minutes. Et voilà un bon gâteau pour le goûter ou le petit déjeuner du lendemain !

    - un pudding salé : eh bien on prend la même chose, on enlève le sucre et les raisins, on met à la place ce qu'on a sous la main (lardons, olives, fromage...).

    Nos petits engagements du quotidien

    - un cake : on a toujours de la farine et de la levure dans ses placards. Moi pour utiliser deux ou trois oeufs qui traînent ou des yaourts natures, je fais la version du gâteau yaourt mais sans sucre, en y ajoutant, comme ci-dessus, lardons, olives, tomates, fromage...bref, tout ce qui traîne un peu dans le frigo.

    • Gérer nos déchets

    Voilà qui peut paraître tout simple, mais nous faisons attention à bien respecter le tri des déchets de notre commune, et je sais au vu de l'allure des poubelles dans notre voisinage, que tout le monde ne s'en préoccupe pas... Si chacun faisait sa part de ce côté, ce serait déjà pas mal.

    Après, on est loin, très très loin du zéro déchets de la célèbre Béa Johnson... Si les achats chez le boucher du coin ou à la Ruche permettent de réduire une partie des emballages, je suis toujours effarée du nombre de sachets qu'utilisent les préparateurs chez Auchan Drive (même si ici, ils nous servent ensuite de sac poubelle pour les crottes du chat - qui a d'ailleurs une litière végétale). Idem pour les dizaines de capsules Dolce Gusto que nous jetons chaque semaine et qui ne sont pas collectées près de chez nous... Là, c'est vraiment un zéro pointé.

    Enfin, on aurait aimé faire un compost et avoir des poules, mais dans une courette en béton de 15m² c'est compliqué...

    • Faire un peu plus attention aux cosmétiques

    C'est l'arrivée des enfants qui m'a le plus sensibilisée à cet aspect. pour eux, on évite de multiplier les produits. Le liniment (le tout simple Gifrer, pas celui de supermarché avec une liste d'ingrédients longue comme le bras) sert beaucoup, une petite eau nettoyante ponctuellement, et ensuite c'est un savon unique le moins cracra possible à prix pas trop élevé (en ce moment, le sanex zéro - kids nous semble pas trop mal même si je ne me suis pas vraiment penchée sur sa compo). Les lingettes, c'est rarissime, en sortie surtout, parce que c'est bien pratique, et on les choisit biodégradables, toujours.

    Je suis peut-être une mère indigne mais je ne tartine pas mes enfants de crème hydratante. Quand ils ont vraiment la peau sèche (mais c'est rare), on tartine de liniment le soir, point. Et puis on limite les bains, parce que leur petite peau est fragile et que l'eau est précieuse, ne l'oublions pas. C'est lavage rapide au gant un jour sur deux, et douche au lieu de bain quand il fait bon : mes enfants n'en sont pas moins propres.

    Pour nous adultes, c'est simple. Monsieur et moi nous lavons avec le même savon que les enfants, il sent bon et n'agresse pas trop la peau : c'est validé, et du coup, on achète des grands flacons, ça fait moins d'emballages.

    Monsieur n'est pas branché cosméto, alors il n'achète pas de crèmes ou de soins. il me pique mon shampoing aussi...

    Moi j'ai investi dans des shampoing et après-shampoing Desert Essence: leur compo est pas mal de ce que j'en ai lu (pas de silicone, etc), j'aime bien l'aspect qu'ils donnent à mes cheveux, c'est banco. Pour le maquillage, j'ai encore quelques produits Gemey ou Bourjois dans mes placard, mais j'achète de plus en plus de produits de parapharmacie (Avène, la roche-Posay), et ma peau s'en porte bien mieux.

    • Entretien de la maison

     Dernier point sur lequel il est assez facile de faire des petits efforts : les produits ménagers.

    Ici, nous utilisons beaucoup le vinaigre blanc. Pour la cuisine notamment, quand je nettoie les plaques de gaz et l'évier, je fais bouillir (dans la bouilloire électrique) 2/3 d'eau et 1/3 de vinaigre. Voilà qui détartre la bouilloire, et j'utilise surtout cette eau vinaigrée comme produit nettoyant : ça dégraisse un max et ça enlève toutes les traces. Bon ça sent le vinaigre, c'est certain. J'utilise le même mélange pour nettoyer les vitres, pour détartrer les robinets, les toilettes (oui car nous avons une fosse septique donc les détartrants chimiques sont proscrits). En fait, le vinaigre sert un peu pour tout chez nous et ça ne nous coûte vraiment pas grand chose !

    Pour le liquide vaisselle, on prend toujours du produit écologique, car la différence de prix avec un liquide lambda n'est pas énorme.

    Pour les lessives en revanche, j'ai du mal à passer aux marques écolo car je trouve que niveau efficacité, avec des enfants qui se tachent beaucoup, ce n'est pas encore le top. J'ai aussi laissé tomber les noix de lavage et la lessive homemade au savon de marseille pour la même raison. Si vous avez des solutions, je suis preneuse.

     

    J'espère que cet article vous aura intéressées. Je suis curieuse de savoir comment ça se passe chez vous, si vous avez des idées pratiques pour agir pour notre bonne planète, si vous avez des astuces de grand-mère, des idées lumineuses...

     

    « DIY express : une maison playmobil en 2 minutesCrayon pour la rentrée »

  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Août 2015 à 09:52

    Comme je te rejoins ! Très bon article !

    2
    Jeudi 20 Août 2015 à 14:25

    Je voulais commencer ce message en te remerciant pour ce post : c'est plein de bonnes idées et ça donne envie de s'y mettre, à l'écolo, belle initiative !


    Chez nous, on est déjà aussi des convaincus. Et c'est surtout sur la nourriture qu'on a agit : depuis plusieurs années, plus aucun produits frais ni fruits/légumes du supermarché n'atterrissent dans le frigo. nous sommes déjà les vieux habitués du marché Saint-Sauveur de Lille du mardi midi (notre sacro-saint marché, genre mes collègues m'invite plus ce jour-là, puisqu'ils savent que le midi est déjà réservé...)


    Sur ce marché, il y a bien sûr des revendeurs du MIN de Lomme. Autant aller chez Carrouf.  On s'est tout de suite tournés vers les petits producteurs : notre maraîchère vient de Beaucamp-Ligny, et elle a tout ce qu'il nous faut en légumes, et de saison, forcément. Niveau fruits, c'est pommes toute l'année, poires, mais surtout cerises et fraises l'été. Là, c'est le régal... Comme on se connaît bien, d'une semaine sur l'autre, elle répond toujours à des demandes particulières si besoin: on lui réserve des plantes aromatiques notamment.


    Niveau déchet, pas de compost (pas de place) à mon grand regret, mais on gaspille très peu de nourriture, du coup on s'est rendu compte qu'on balançait plus de sacs de recyclage que de sacs de déchets ménagers. On va facilement a la déchetterie aussi, pour tout ce qui est recyclable mais pas relevé par les camions poubelle.


    Après les fruits, poisson et boucher. Le boucher vient du béthunois, et nous parle toujours de la provenance de la viande. pas donné, mais on ne consomme pas plus de 4 viandes par semaine. Idem pour bébé. j'opte plus facilement pour un poisson, sinon des plats végétariens.


    Quand on ne trouve pas notre bonheur sur ce marché, mon homme est adepte d'une nouvelle boutique sur Lille, Bio c' bon. Il y prend même de temps en temps les féculents. Pas de restes de paquets de lentilles ou riz, on prend le poids nécessaire. Il y a une super boutique qui a ouvert à Wazemmes dans le genre Béa Jonhson, tu arrives avec tes bocaux, pas de sacs , mais pas encore testé... ça te plairait !


    Après niveau entretien de la maison, cosmétiques et fringues, encore des efforts à faire. Même si je suis passée aussi au vinaigre blanc, j'achète encore des produits totalement industriels. Notamment pour la lessive, comme toi, je n'ai pas été convaincue du tout par les noix de lavage. Pas avec la petite en tout cas. Mais je prends toujours de la lessive au savon de marseille pure, que je parfume avec qq gouttes d'huile essentielle (framboise ou citron). Pour la voiture, si l'intérieur est nettoyé une à deux fois fois par an chez le garagiste (avec produits bio) l'extérieur attend les bonnes averses ;)


    NIveau maquillage, c'est vite vu, parce c'est assez rare que je dépasse le mascara (pas de fond de teint) et pour les crèmes, je n'ai jamais acheté en grande surface, j'achète aussi en parapharmacie. Les produits sont meilleurs et donc j'en abuse moins, car moins besoin. je suis aussi pas mal passée aux huiles végétale,s notamment pour le visage et le bain, au lieu d'acheter du produit mousse et des gel douche parfumés (en gros bidon aussi, pour toute la famille). Zéro bain ici sauf pour bébé, mais juste un fond d'eau. Et fringues, je m'étais promis une garde robe d'au moins 50% fait main cet hiver, mais je ne tiendrai pas l'objectif cette année...


    Sinon je pensais niveau enfants : on fait gaffe (toujours) aux jeux que l'on achète pour Zoé :très peu de plastique, on privilégie le bois. J'achète peu de vêtements, on se prête entre amis, et comme vous, on n hesite pas pour le seconde main.


    Et pour finir (pfiouuu) le pain, chez nous, c'est encore pour les canards ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :