• Périple normand #2 (Honfleur, Etretat)

    Je vous présente la suite et fin de notre périple normand de septembre ! Enfin, me direz-vous !

    Le second jour, nous nous sommes rendus à Honfleur, dont j'avais entendu beaucoup de bien. Après avoir fredonné "T'as voulu voir Honfleur et on a vu Honfleuuuuuur!" tout le long de la route, nous avons pris le temps de flâner dans cette très très jolie ville portuaire. 

    J'ai vraiment beaucoup aimé le charme médiéval et typiquement normand de cet endroit. Le hasard du calendrier fait que nous sommes tombés sur le marché des antiquaires qui se tient tous les premiers dimanches du mois. Moi qui suis fan de vieilleries, j'ai été absolument charmée !

    A  Honfleur, ça fleure bon la mer, on entend les mouettes, beaucoup de magasins et de restaurants jouent la cartes du "maritime", mais je ne savais pas qu'il y avait autant de galeries d'artistes dans ce port ! La concentration de brocanteurs n'est pas mal non plus. Ces deux aspects donnent vraiment beaucoup de charme à la ville.

    Je suis tombée amoureuse de tous ces escaliers que l'on trouve dans la vieille ville !

     

    Après Honfleur, que nous avons arpentée en une grosse demi-journée, direction Etretat, qui n'est qu'à 30 minutes en voiture. Ce n'était pas au programme du week-end mais le peu de distance entre les deux villes m'a donné envie d'y faire un saut, car il faut bien le dire, Etretat fait partie des sites à voir au moins une fois, en France.

     

      

     

    Je vous le disais dans l'article précédent, ce week-end est allé crescendo : j'ai adoOoré Etretat.

    Pour arriver jusqu'à la mer, on traverse cette petite ville assez charmante mais plutôt minuscule. On se demande où l'on voit les fameuses falaises. Puis, quand on arrive sur la promenade au dessus de la plage, d'un coup d'un seul on voit alors ce splendide paysage formé par la plage de galets encadrée de ces majestueuses falaises. J'ai du mal à retranscrire avec des mots l'effet que cela m'a fait. On ne voit rien, puis d'un coup, on s'avance et là, on se prend en pleine face la beauté du décor.

    Le grand soleil et l'eau bleu-océan de ce jour-là y étaient sans doute pour quelque chose.

    Nous sommes repartis avec du cidre, évidemment, et ce petit moulin à vent pour notre amour de crapaud, parce que nous nous sommes dit que le cadeau le plus simple et le plus coloré était sans doute celui qui lui plairait le plus. Nous avons visé dans le mille. Bien que ce week-end en amoureux fut formidable, serrer nos deux loulous dans nos bras nous a fait beaucoup de bien le dimanche soir.  

    C'était ma première fois en Normandie, c'est fou de ne jamais y avoir mis les pieds en 26 ans, sachant que c'est à à peine 3 heures de voiture de chez moi. 

    Je pense que nous retournerons au moins à Etretat, qui m'a fait un effet boeuf. J'aimerais aussi découvrir la côte qui va de Dieppe vers Fécamp : c'est encore plus proche de chez moi et il paraît que Dieppe est une jolie petite ville aussi !

    « Marie-ThérèseLove makes a house a home »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Novembre 2014 à 08:26
    Merci pour la ballade !!
    2
    Mardi 18 Novembre 2014 à 13:07

    Monet, Boudin, Courbet et bien d'autres ont vécu à Honfleur, pour retranscrire en peinture les couleurs changeantes de ce petit port de pêche, voilà pourquoi, aujourd'hui encore, Honfleur conserve un rapport très lié au monde de la peinture, et que de nombreux artistes viennent y trouver l'inspiration :)

    3
    Lundi 24 Novembre 2014 à 09:58

    C'est une très belle région. Tes photos sont top! Bonne journée :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :